Ciné rencontre


THE GRAND HOTEL BUDAPEST

14 juin 2018

Ciné-rencontre

Le film retrace les aventures de Gustave H, l’homme aux clés d’or d’un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres et du garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. La recherche d’un tableau volé, œuvre inestimable datant de la Renaissance et un conflit autour d’un important héritage familial forment la trame de cette histoire au cœur de la vieille Europe en pleine mutation.

L’analyse de Fred Voulyzé

Dès les premiers plans,  les ingrédients qui ont fait de Wes Anderson un auteur indépendant totalement hors norme, résonnent comme une brillante signature esthétique. Pour son huitième long-métrage, le réalisateur s’entoure de son équipe désormais fidèle et inspirée : chef opérateur, décorateur, costumière, maquilleuse sont au diapason pour servir la vision folle et délirante de cet hôtel d’Europe central, librement adaptée de nouvelles de l’écrivain Stefan Zweig. On y retrouve, bien sûr, les acteurs fétiches de Wes Anderson : Bill Murray, Owen Wilson, Jason Schwartzman mais aussi de nouveaux venus : Ralph Fiennes (propriétaire de l’hôtel et narrateur de cette histoire si subtilement insensée), Jude Law, Harvey Keitel et Tilda Swinton pour ne citer qu’eux. Le raffinement, la délicatesse et le sens de la dérision si particulier de Wes Anderson n’ont  jamais été aussi brillants dans ce film d’une belle maturité. Pourtant il n’en est pas moins accessible pour qui trouverait l’univers du cinéaste trop austère : la succession des scènes, des situations rocambolesques, burlesques, un brin surréalistes, poétiques et empreintes d’un romantisme si délicieusement suranné, ne laisse aucun répit au spectateur, entrainé dans une course  folle, au cœur d’une Europe où plane l’ombre sinistre du nazisme.

Jeudi 14 juin à 20h au cinéma l’Eden
Comédie (1h40) de Wes ANDERSON
avec Ralph Fiennes, Tony Revolori, F. Murray Abraham, Mathieu Amalric, Adrien Brody
Tarif Unique : 4€

Bande Annonce

Chargement de la carte…
Revenir à la page précédente