Exposition: Mai des Arts

Date(s) / Heure
29 avril 2018-06 mai 2018
16 h 00 min-19 h 00 min

Lieu
10110 LANDREVILLE


Organisé par Asso Quai des Arts

Exposition du 29 avril au 06 mai
Vernissage le 28 avril à partir de 18h.

Installation de Cyrielle Tassin,
Macro Photographie de Dominique Decker,
Light Painting de Gilles Jorrot.

Ouverture de l’exposition du 29 avril au 05 mai de 16h à 19h.

> Cyrielle Tassin <

Cyrielle Tassin est une jeune artiste Champenoise, diplômée des Arts appliqués à Chaumont en 2009, où le dessin didactique et le design ont forgé les prémisses de son travail.
Elle poursuit ses recherches à l’école supérieure d’Art de Metz et obtient un DNAP, diplôme national d’Arts plastiques, en 2013.
Pendant ces trois années, l’attrait pour l’urbanisme s’affirme dans ses diverses pratiques artistiques.
Le programme d’échange Erasmus à l’École Supérieure d’Art de Disseny à Castellon de la plana, Espagne, forme un tournant dans son travail au niveau de l’engagement à travers l’absurdité, cette faille qui permet le possible à travers l’utopie.
Ces 5 années d’études supérieures se ponctuent par l’obtention du DNSEP à Metz, diplôme national supérieur d’expression plastique, Master 2 en 2015.
Son travail est empreint d’installation, de photographie, vidéo, gravure et dessin dans le domaine des Arts Visuels.

Pour Mai des arts, elle expose deux installations qu’elle a réalisées pour l’occasion :
COVERED – PROJET «À COUVERT!»
Une pièce intrigante, à base de cagettes de transport de fruits et légumes.
La récupération produit un nouvel habitat de fortune, pour pallier aux tempêtes contemporaines. Cette structure vous invite à oser entrer dans une déambulation futuriste, la cabane organique vous accueille.

OFFENSIVE – PROJET «PLUIE DE GRENADE»
Une offensive attaque avec légèreté.
Tombée du ciel et venue de nulle part une pluie de grenade envahit les hauteurs de l’espace.
Un poids et une gravitation insoupçonnés planent, comme stoppés en un instant.
Une forme dynamique fige cette offensive,
Les bombes aériennes dégoupillées se désamorcent en grenades à blanc, de plâtre blanc brillant et en suspens dans un nuage d’alerte saisi en plein vol.

Info et contact : http://www.cyrielletassin.fr/

> Dominique Decker <

On peut dire qu’elle photographie comme elle respire : tout le temps, tous les jours, c’est plus fort qu’elle. Dès l’enfance, elle s’invitait dans le labo de son papa, signe d’une vocation naissante dont elle allait naturellement faire son métier, appris trois années durant auprès d’un meilleur ouvrier de France. Rompue à l’exercice de la prise de vue mais aussi des techniques de laboratoires, elle exerce sa passion jusqu’à la fin de l’argentique.

Puis vient ensuite la reconversion professionnelle dans les métiers liés aux spectacles vivants qui l’emmènent sur les festivals pour y photographier les artistes et techniciens. Cependant, fascinée par la nature, un monde immense aux frontières toujours inconnues, elle y trouve son inspiration en plongeant son regard dans l’infiniment petit où réel et fantastique cohabitent. Elle vous invite aujourd’hui à partager ce voyage photographique entre deux univers : le végétal et le minéral.
Dominique est née en 1959 à Thionville et vit depuis de nombreuses années à
Chaumont en haute-Marne

Info et contact : http://domidecker.fr/

> Gilles Jorrot <

Auteur et peintre de lumière, c’est ainsi que Gilles JORROT, originaire de l’Aube et habitant de Landreville depuis 2009, se définit. Il mène en parallèle plusieurs carrières professionnelles dans les métiers de la vigne en champagne et dans l’enseignement. Plus intime, c’est dans l’ombre qu’il travaille à la réalisation de projets artistiques à travers lesquels il propose avec enthousiasme ses photos qui s’inscrivent dans cette discipline que l’on appelle aussi le lightpainting.

La photographie qu’il a toujours pratiquée lui a permis de mettre en scène son imaginaire insolite et éclectique. Des visions spectaculaires qui se matérialisent dans un espace en trois dimensions où il dessine la représentation d’expression personnelle au rendu graphique et hypnotisant.
Dans cet art nouveau, toutes les photographies sont réalisées en une seule prise de vue sans trucage informatique. A l’aide de différents outils de sa propre fabrication, il explore les territoires qu’il affectionne et il implante dans cet environnement les traits et les figures lumineuses qu’il crée au travers de formes géométriques ou abstraites, d’écritures ou encore de couleurs…
Il présente à travers cette exposition, la mise en lumière de scènes urbaines matérialisant la frontière entre ce que nous percevons comme une évidence et ce qui en est devenu le reflet (Trajectoires #1, #2,#3, #4, #5, #6, #7, #8) et également plusieurs photographies montrant les immenses possibilités qu’offre cette forme d’art où l’imaginaire n’a plus de limites(A travers les Vallées #1 #2 #3 #4 #5 #6 #7).
Bienvenue à la découverte de cette pratique qui consiste à fixer dans le temps, la lumière et ses mouvements.

Info et contact : https://www.facebook.com/gilles.jorrot

+ d’infos sur Mai des Arts sur le lien suivants: http://sortirdanslaube.com/evenements/mai-des-arts-3/

Chargement de la carte…
Revenir à la page précédente