Projection du film documentaire LE MAÎTRE EST L’ENFANT // Cloture du Mois du Documentaire

Date(s) / Heure
26 novembre 2017
16 h 30 min-18 h 30 min

Lieu
3 bis bvd de la république 10200 bar-sur-aube


Le samedi 25 Novembre,à 16h30, venez voir au Vagabond :

 

 « Le maître est l’enfant« 

de Alexandre Mourot (2017 – France – 1h40min)

projection suivie d’un débat avec Claude Miss, instituteur à Bar-sur-Aube et (à confirmer) deux institutrices de l’école Montessori, de Troyes.

/

Synopsis : Alexandre Mourot, réalisateur et jeune père, regarde sa fille faire sa propre expérience du monde. S’interrogeant sur sa scolarisation prochaine, il décide d’aller tourner dans une classe d’enfants de 3 à 6 ans de la plus ancienne école Montessori de France.

Dans une salle accueillante, avec des fleurs, des fruits, beaucoup de matériel, Alexandre rencontre des enfants libres de leurs mouvements et de leurs activités, qui travaillent seuls ou à plusieurs dans une ambiance étonnamment calme. Le maître est très discret. Chacun lit, fait du pain et des divisions, rit ou dort en classe. Pendant une année, le réalisateur filme la mise en œuvre de cette pédagogie de l’autonomie et de l’estime de soi que Maria Montessori voyait, en pleine fureur de la première moitié du XXe siècle, comme la promesse d’une société nouvelle de paix et de liberté.

//

Dans le cadre du Mois du Documentaire 2017,

HABITER / AIMER / LUTTER / S’EXPRIMER / APPRENDRE : Exercices d’émancipation…

Nous sommes très heureu.ses de proposer au cinéma Le Vagabond de Bar-sur-Aube (10) du 4 au 26 novembre 2017, un cycle de projections de films documentaires avec des rencontres et des débats (et des apéros!) autour de la thématique de l’émancipation. Plus d’infos : https://cinema-levagabond.jimdo.com/le-mois-du-film-documentaire-2017

//

ÉMANCIPATION / HABITER

Habiter signifie créer et donner du sens aux lieux géographiques de notre quotidien. Prendre conscience du territoire dans lequel nous vivons, en comprendre les dynamiques, en écouter les voix pour commencer à le re-penser et, peut-être, essayer de l’habiter autrement. Habiter, donc, comme un possible domaine d’émancipation, comme une action d’affranchissement et de libération des habitudes, des stéréotypes qui enferment, parfois, notre manière de penser « nos lieux de vie ».

ÉMANCIPATION / AIMER

Et si on essayait d’aborder, au cinéma, ce que nous pouvons dire et faire avec nos sentiments et nos pratiques sexuelles ? Et si on questionnait nos idées de l’amour, du mariage, de la famille, du genre et des émotions… à la recherche de la liberté ?

Entre traditions, valeurs morales présentées comme « naturelles », lois et interdictions, nous allons faire dialoguer les deux verbes extraordinaires « s’émanciper » et « aimer »… au ciné !

ÉMANCIPATION / LUTTER/S’EXPRIMER

Lutter pour se libérer, s’affranchir des autorités et des oppressions: le cinéma documentaire nous propose de tourner notre regard vers des situations de lutte dans leur pluralité… de résistance politique, mais aussi à travers des formes d’expression nouvelles et parfois subversives. Chanter, faire la grève, manifester, dire, écrire… des actions qui, parfois, remettent en question l’ordre (plus ou moins) établi et donnent à voir et entendre des chemins de libération possibles.

ÉMANCIPATION / (Ré)APPRENDRE

L’école est-elle un lieu d’émancipation pour les jeunes qui la fréquentent et pour les adultes qui y travaillent ? Questionner l’institution que nous rattachons le plus aux idées d’éducation et d’apprentissage, en la regardant à travers le prisme de l’émancipation pour y chercher la liberté… et la regarder.

////

Tarifs Mois du Doc au Vagabond :

1film : 5,50 €

2 films + buffet ou apéro : 8 €

Pass mois du doc : 32 € (soit 2 € / séance et accès à toutes les séances)

//////

Chargement de la carte…
Revenir à la page précédente